Icon section
separator

Musée de la Révolution française

Centre de documentation - Bibliothèque Albert Soboul

Présentation

 Le Centre de documentation - bibliothèque Albert Soboul renferme la plus importante documentation consacrée aux différents aspects de l’histoire de la Révolution française, à la création artistique et aux transformation culturelle en Europe, des Lumières au romantisme.
Le fonds d'ouvrages d'histoire, riche de dix-sept mille titres, est constitué notamment par le dépôt et les legs des bibliothèques de célèbres historiens de la Révolution française.

La bibliothèque d’Albert Soboul (1914-1982), déposée par l'État en 1984, comprend des ouvrages fondamentaux, des monographies locales et régionales, et des travaux d'histoire économique et sociale.

Le fonds Jacques Godechot (1907-1989) est riche en ouvrages sur l'Italie, ainsi qu’en biographies et titres étrangers que le donateur recevait pour faire ses chroniques dans les Annales historiques de la Révolution française.

Quant à la bibliothèque de Jean-René Suratteau (1916-1998), récemment intégrée, elle est essentiellement axée sur le monde germanique et le Directoire.
Les ouvrages consacrés à l'histoire de l'art européen de la fin du 18e siècle (environ trois mille titres) et le fonds patrimonial (trois mille cinq cents livres et brochures d'époque révolutionnaire) ont été rassemblés depuis 1984, principalement par voie d'acquisition. Parmi les ensembles thématiques du fonds ancien, l'histoire politique et culturelle domine et il faut souligner l’importance des ouvrages consacrés à la presse, aux pièces de théâtre, aux chansons, aux catéchismes républicains et aux almanachs, à Louis XVI, aux récits de voyage à travers l’Europe, à l'esthétique et à la vie artistique.
La prédilection du musée pour le domaine de l'image explique la présence d'un nombre important de livres à planches et d'ouvrages très divers comprenant des frontispices ou des illustrations, de même que des éditions illustrées de luxe.
La collection d’art graphique du musée, qui réunit plus de huit mille estampes pour lesquelles une réserve spéciale a été créée au sein même du centre de documentation-bibliothèque, complète heureusement les collections d’imprimés.

Il convient également de mentionner, dans le fonds de la bibliothèque du château de Vizille antérieur à la création du musée, la partie consacrée à la littérature du XVIIIe siècle.