Icon section
separator

Flashback du patrimoine 4 : Un oiseleur

Écoutez le texte inédit de Lionel Bourg sur le poète Charles Morice, dont la correspondance avec Paul Verlaine est conservée à la Médiathèque de Saint-Étienne.


Flashback du patrimoine 4 : Un oiseleur

Photographie. Charles Morice (gauche) et vue de l'ouvrage Louis Lefebvre, une grand figure du symbolisme (droite).

La création littéraire à la rencontre du patrimoine écrit

Le principe du Flashback est simple : un auteur s’intéresse à un fonds ou à un document particulier du patrimoine, conservé dans une bibliothèque de la région et écrit un texte de fiction inédit lui faisant écho.

Pour le quatrième épisode de cette série, c'est Lionel Bourg, auteur originaire de la Loire, qui a travaillé sur des documents conservés par la Médiathèque de Tarentaize à Saint-Étienne. D'abord enseignant Lionel Bourg se consacre désormais à la littérature. Il écrit des récits autobiographiques, des essais et des « méditations » alliant un rapport au monde critique à l’espérance de son ré-enchantement. « Tombée dans la prose » (l’expression est de Gérard de Nerval), sa poésie se nourrit donc autant de son expérience que de son imaginaire.

Lionel Bourg nous fait découvrir, ici, le poète méconnu Charles Morice, né à Saint-Étienne le 15 mai 1860. Également écrivain et essayiste, premier biographe de Paul Verlaine, Charles Morice est une figure importante du symbolisme. Le texte de Lionel bourg, Un Oiseleur rend hommage à ce poète, intrinsèquement lié à la ville de Saint-Étienne et nous plonge dans l'univers stéphanois de la fin du 19e siècle, à l'époque des "poètes maudits".

Nous vous proposons ici d’écouter le texte inédit écrit par Lionel Bourg et lu par la comédienne Claire Terral.

Belle écoute à tous !
[cliquez sur le lien en-dessous pour accéder au lecteur audio et écouter le Flashback].