Icon section
separator

Stendhal Désir et Des espoirs

Exposition à la Bibliothèque d'étude et du patrimoine de Grenoble.


Stendhal Désir et Des espoirs Affiche de l'exposition Stendhal Désir et Des espoirs.

Présentation

Le désir prend souvent deux formes opposées, comme le titre de cette exposition le suggère. Il peut tantôt être positif lorsque l’objet désiré est source de plaisir et d’espoir, tantôt considéré comme négatif quand il n’atteint pas son objet ou qu’il se disperse, conduisant ainsi au désespoir.

L’exposition instaure un dialogue avec Stendhal qui, de par sa vie et son œuvre, nous donne son point de vue à la première personne en trois parties :

  • Première partie : Repenser le désir
Les critiques s’accordent sur le fait que j’ai produit une œuvre littéraire qui désoriente par sa liberté de ton, et dans laquelle mon approche du désir frappe par sa modernité dans un siècle très conventionnel.

  • Seconde partie : Vivre le désir
Entre 1801 et 1826 je tiens mon Journal. Il fourmille de détails intimes sur ma vie sexuelle. L'exploration de mon désir ne vise pas à le dominer, mais au contraire à m'y soumettre. Je veux connaître mes désirs pour mieux pouvoir accéder au bonheur.

  • Troisième partie : Ecrire le désir
En mettant le désir au cœur de mes histoires, je dynamite les idées reçues et les conventions sociales.

En partenariat avec la bibliothèque municipale de Genève, le musée Fabre de Montpellier, le musée dauphinois, le musée de Grenoble, le château de Vizille, le château de Sassenage, les archives de Paris et la compagnie Pascoli.


Informations pratiques

Du 1er décembre 2017 au 30 mars 2018 à la Bibliothèque d'étude et du patrimoine de Grenoble.

Inauguration publique : jeudi 30 novembre à 18h30.
Entrée libre
aux horaires d'ouverture de la bibliothèque.

À propos de l'exposition

Commissariat : Olivier Tomasini conservateur responsable des collections Stendhal, Sandrine Marchand conservatrice responsable de la Bibliothèque d’étude et du patrimoine, avec Catherine Billet assistante de conservation, Carole Jallud assistante de conservation et Delphine Veillet adjointe du patrimoine.
Comité scientifique : Catherine Mariette-Clot, professeur des universités – Grenoble-Alpes Métropole Jean-Jacques Labia, comparatiste et stendhalien, professeur des universités honoraire et vice-président de l’Association des amis de Stendhal Paris. Thierry Vincent, psychiatre et psychanalyste à Grenoble.
Scénographie : Sébastien Bouvier.
Atelier technique : Patrick Granier, Christian Lanfrey.
Numérisation : Emmanuelle Spagnol.
Atelier de reliure et de restauration : Véronique Clerc, Olivier Dufresne, Marianne Hassan, Patrick Pisa.

Avec le concours des services Reprographie Signalétique de Grenoble-Alpes Métropole et Théâtre de la Ville de Grenoble
La majorité des œuvres exposées est issue des collections de la Bibliothèque d’étude et du patrimoine (manuscrits, imprimés, gravures, peintures…). L’exposition a également bénéficié de prêts d’œuvres du Musée de Grenoble, Musée de la Révolution française, Musée Dauphinois, Musée Fabre de Montpellier, de la Bibliothèque de Genève et des Archives de Paris.

Plus d'informations sur le site de la Bibliothèque en cliquant ici.