Icon section
separator

Le patrimoine en musique

Pour la 37ème année consécutive la journée la plus longue de l’année est aussi la plus musicale : le 21 juin 2018 la Fête de la Musique inaugure l’été.

 

La musique dans les fonds patrimoniaux d'Auvergne-Rhône-Alpes

La musique occupe une place importante dans le patrimoine de la région. Les archives musicales prennent plusieurs formes :
  • Les archives écrites (partitions, correspondances, fonds spécialisés de musiciens, de bibliothèques de Conservatoire, de musées).
  •  Les archives sonores (enregistrements de chansons, commentaires, entretiens).
  • Les instruments de musique.

La musique et le patrimoine écrit

Dans les collections des bibliothèques partenaires de Lectura Plus, on retrouve nombre de fonds ayant trait à la musique, dont :

  • Le fonds spécialisé Berlioz
Le fonds du musicien dauphinois Hector Berlioz comprend des partitions, des autographes, des correspondances, des éditions originales et annotées, de nombreux documents iconographiques et en particulier des caricatures. Le fonds représente environ 60 volumes d'imprimés et plus de 700 pages de manuscrits.
Conservé par la Bibliothèque d’Étude et du patrimoine de Grenoble, le fonds numérisé est visible en ligne sur http://pagella.bm-grenoble.fr/ (lien url)

  • Les archives de Léon Vallas (1879-1956)
Léon Vallas (1879-1956), musicologue lyonnais a fait don de ses collections à Henri Dumoulin, professeur d'art lyrique au Conservatoire de Lyon, qui déposa à son tour la totalité du legs à la bibliothèque du Conservatoire vers 1968. La partie archives personnelles se trouve actuellement à la Bibliothèque Municipale de Lyon.
Pour aller plus loin, retrouvez la collection Léon Vallas sur le site de la Bibliothèque municipale de Lyon (lien url).

  • Les collections de musique ancienne et de musique populaire bressane
La médiathèque Élisabeth et Roger Vailland conserve dans son fonds ancien une collection de partitions anciennes, issues notamment de la Société chorale de Bourg-en-Bresse (19e siècle), ainsi que des partitions de musique populaire bressane.
Retrouvez les ouvrages de ces collections sur le site de la médiathèque Élisabeth et Roger Vailland de Bourg-en-Bresse (lien url).

  • Le centre de documentation du Conservatoire national supérieur de musique de Lyon
Au cœur du Conservatoire national supérieur de musique de Lyon, la Médiathèque Nadia Boulanger est un centre de ressources pour les besoins de l’enseignement musical et chorégraphique ainsi que de  la recherche. Elle conserve aujourd’hui environ 100 000 documents (partitions, livres, CD et DVD) dont plus de 50 000 sont empruntables.

Retrouvez une trentaine de fonds patrimoniaux spécialisés sur la page dédiée de Lectura Plus (lien url).

 

Les archives sonores en Auvergne-Rhône-Alpes

  • L’ Agence des Musiques des Territoires d'Auvergne (AMTA)(lien url) collecte quant à elle la mémoire musicale des territoires d’Auvergne. Dépositaire d’un fonds documentaire qui, à ce jour, représente plus de 1000 heures d’enregistrements sonores, plus de 800 heures de films, et environ 10 000 photos, l'agence consacre une partie de son activité à la numérisation, à la documentation et à la mise à disposition des trésors du patrimoine oral, en tant que Pôle Associé de la BnF. Progressivement mis en ligne, les enregistrements des fonds sont consultables sur la  base interrégionale du patrimoine oral.

 

(Re)découvrez La messe d'or de Christian Chavassieux sur la page des Flashbacks du patrimoine saison 1 (lien url). Cette création littéraire fait écho au Balet de la Royne, un document singulier, de 1582, conservé à la médiathèque de Roanne.


 

Dans l'agenda


 

Fête de la Musique

La Fête de la Musique 2018 met en avant la pratique amateur et la diversité des esthétiques. Elle favorise naturellement la visibilité et l’accès aux pratiques artistiques et culturelles et manifeste chaque année sa capacité à évoluer et à se pérenniser. Porteuse des nouvelles tendances musicales, elle est devenue un rendez-vous annuel incontournable.
Cette édition 2018 est marquée par deux grandes nouveautés :
  • Pour renforcer le soutien du ministère en direction des initiatives artistiques et culturelles ancrées sur les territoires, pour la première fois, six concerts sont organisés en régions, en lieu et place du traditionnel concert donné dans les jardins du Palais-Royal à Paris.
  • La toute première « Fête de la Musique à l’école » est organisée en lien avec le ministère de l’Éducation nationale. Elle précédera la nuit des festivités. Le 21 juin, tous les établissements sont donc invités à proposer un concert, une chorale, une représentation avec leurs élèves.
Téléchargez le dossier de presse de la Fête de la Musique 2018, en ouvrant le lien associé en bas de cet article.