Icon section
separator

C'est mon patrimoine !

Organisé en dehors du temps scolaire, C’est mon patrimoine ! s’adresse aux jeunes de 6 à 18 ans pour développer leur goût du patrimoine et des arts, enrichir leurs connaissances et les aider à mieux comprendre l’intégration d’un lieu patrimonial dans  leur environnement géographique et culturel.


C'est mon patrimoine ! Visuel du sticker C'est mon patrimoine ! 2018. ©The Feebles.

Le dispositif C'est mon patrimoine !

Renommée C’est mon patrimoine ! en 2017, l’opération Les Portes du temps, qui a accueilli plus de 420 000 jeunes depuis 2005, est reconduite en 2018. Ce dispositif piloté par le ministère de la Culture et le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) touche chaque année plusieurs dizaines de milliers de jeunes inscrits en centres sociaux, maisons des jeunes et de la culture, centres de loisirs ou foyers ruraux. L'objectif est de sensibiliser les enfants et les adolescents, dans les territoires prioritaires, urbains et ruraux, à la diversité des patrimoines au travers de programmes d’activités pluridisciplinaires : ateliers, visites théâtralisées, jeux de piste, lectures, danse ou arts numériques. L’appel à des artistes professionnels vient enrichir l’appropriation du patrimoine par les jeunes, tout en les sensibilisant à la création artistique.  Le patrimoine est ainsi une source d’inspiration qui fait écho aux problématiques actuelles des enfants et des adolescents.

Dans le cadre de la politique éducation artistique et culturelle, priorité du Gouvernement, Françoise Nyssen, ministre de la Culture, a souhaité accentuer la dynamique du dispositif en 2018, notamment grâce à la déconcentration de crédits dédiés gérés par les directions régionales des affaires culturelles (DRAC).


En 2018, 60 000 jeunes (40 000 en 2017) sont attendus dans plus de 300 sites (200 en 2017) pour découvrir des musées, monuments, friches industrielles, sites archéologiques, mais aussi des archives et le patrimoine immatériel des départements.

À l’issue de sa visite, chaque jeune participant bénéficie d’un pass ambassadeur pour revenir avec ses parents et devenir à son tour passeur de patrimoine.


Le programme complet est en ligne sur le site du ministère de la Culture (lien url).

En Auvergne-Rhône-Alpes

  • En juillet, dans le cadre du dispositif C'est mon patrimoine !  Lugdunum, musée et théâtres romains de Lyon, l'Opéra de Lyon et le Musée Barthélémy Thimonnier de la machine à coudre et du cycle d'Amplepuis (69) organisent, en partenariat avec les Francas du Rhône, cinq journées pour découvrir le patrimoine de Lyon et sa région.
Le détail de la programmation est en ligne : Lyon et sa région , C'est mon patrimoine ! (lien url).

  • En partenariat avec le Service Jeunesse de Villefranche-sur-Saône et la chorégraphe Sada Zoubiri, le musée municipal Paul-Dini accueille durant 4 après-midi un stage de danse hip-hop.
Le détail de la programmation est en ligne : Musée Paul-Dini, C'est mon patrimoine ! (lien url).

  • H2M, institution culturelle de la ville de Bourg-en-Bresse, propose du 7 mai au 29 juillet 2018 l'exposition STROKAR. Il s'agit de regards croisés entre un photographe, Fred Atax et 100 street-artistes français, belges et internationaux. La démarche de l'exposition est de réinterpréter une œuvre originale. Après avoir découvert cette démarche dans l'exposition d'H2M, les jeunes découvriront l'exposition temporaire du musée du Monastère royal de Brou consacrée aux peintres primitifs flamands. Avec un artiste de l'expo STROKAR, les jeunes choisiront une œuvre ancienne et la réinterpréteront.
Le détail de la programmation est en ligne : H2M, C'est mon patrimoine ! (lien url).

  • Accompagnée par un artiste-architecte intervenant, une quinzaine de jeunes constituera le socle des acteurs du projet. Pendant deux semaines, des groupes invités participeront ainsi à une réalisation collective, à travers des ateliers ponctuels au centre culturel de rencontre d'Ambronay (01).
Le détail de la programmation est en ligne : Centre culturel de rencontre d'Ambronay, C'est mon patrimoine ! (lien url).

  • La Fondation FACIM propose une journée de découverte de l'histoire des Jeux Olympiques d'hiver qui se sont déroulés à Albertville en 1992 et de participer a des ateliers artistiques sous la direction de l'artiste Anabelle Hulau, à l'anneau de vitesse d'Albertville.
Le détail de la programmation est en ligne : Anneau de vitesse d'Albertville, C'est mon patrimoine ! (lien url).

  • Le site patrimonial des Papeteries de Lancey, à Villard-Bonnot (38), ainsi que le Musée de la Houille blanche, dit Maison Bergès invitent les jeunes à participer à une journée sur le site pour découvrir l’histoire industrielle, humaine et sociale de ce lieu emblématique de la vallée du Grésivaudan. Cette découverte passera par des ateliers ludiques de médiation culturelle animés par Histoires de... ainsi que des ateliers d'initiation au ciné-concert avec les intervenants de l'association Stara Zagora. Une journée sera consacrée aux restitutions et à un temps convivial avec les familles.
Le détail de la programmation est en ligne : Papeteries de Lancey, C'est mon patrimoine ! (lien url).

  • Le Domaine départemental de Vizille, parc de cent hectares dans lequel est situé le château Lesdiguières abritant le musée de la Révolution française propose, grâce à un jeu de piste qui allie repérage géographique et objets numériques, d’amener les jeunes à s’approprier l'espace. Ce jeu de piste sera rythmé par différents ateliers tout au long de la journée.
Le détail de la programmation est en ligne : Domaine de Vizille, C'est mon patrimoine ! (lien url).

  • Le projet Bandes sonores patrimoniales en Pays Roussillonnais est réalisé en partenariat avec 6 structures sociales du Pays Roussillonnais et comprend une découverte de 18 sites patrimoniaux du territoire de la Communauté de Communes du Pays Roussillonnais (38) : la chapelle de Terrebasse (Ville-sous-Anjou), la tour d'Anjou, le château d'Anjou, le pont Napoléon et le village d'Auberives, la villa Licinius à Clonas-sur-Varèze, la maison du patois à la Chapelle-de-Surieu, la maison Saint-Prix au Péage-de-Roussillon, l'église des Roches-de-Condrieu, le château de l'Edit à Roussillon, la poterie des Chals à Roussillon, la résidence Moly-Sabata à Sablons, l'île de la Platière à Sablons, la centrale nucléaire de St-Alban-St-Maurice, l'église de Saint-Prim, le carmel de Saint-Romain-de-Surieu, le prieuré de Salaise, le moulin à huile de Sonnay, le jardin du bois marquis de Vernioz.
Après les visites, le projet prévoit la réalisation d'une bande-son ou fiche d'identité sonore. Les documents sonores produits feront appel à l'imaginaire lié à chacun des sites que les jeunes auront pu identifier lors des visites des lieux.


  • Le projet Des lieux patrimoniaux, des artistes, dessinez vos projets propose des ateliers dans les départements de la Loire et de la Haute-Loire. L'art botanique, la sculpture, le dessin et le design sont au programme de 15 demi-journées organisées au musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne. La cité du design quant à elle programme 6 demi-journées dédiées au design culinaire. Dans la Haute-Loire, le château de Chavaniac Lafayette propose  une visite du conservatoire botanique ainsi qu'une visite théâtralisée dans le château. Le château de Rochebaron organise une chasse au trésor, un atelier de calligraphie et des contes du monde.
Le détail de la programmation est en ligne : Des lieux patrimoniaux, des artistes, dessinez vos projets, C'est mon patrimoine ! (lien url).

  • Le château de Suze-la-Rousse (26) propose une visite guidée et un atelier qui permettent de découvrir le château et son parc de 23 hectares, espace naturel façonné et utilisé par l'homme au fil des siècles. Pour la pause déjeuner, une mallette pédagogique est laissée à disposition des groupes.
Le détail de la programmation est en ligne : Château de Suze-la-Rousse, C'est mon patrimoine ! (lien url).

Source : ministère de la Culture, site internet C'est mon patrimoine ! (lien url)