Notice

Le Moniteur du Puy de Dôme
Complément d'information

Fidèle à l’empereur dès sa création, le Moniteur reste bonapartiste jusqu’en 1870. Opportuniste, il devient républicain avec l’avènement de la République. En 1927, Pierre Laval acquiert 90% des actions du Moniteur et fait progressivement évoluer sa ligne éditoriale vers une droite modérée, voir un centre-droit. Très hostile au Front populaire, le journal cède sa place de premier quotidien du département à la fin des années 1930 face à l’un de ses deux concurrents : L’Avenir du Puy-de-Dôme. En perte de vitesse, soutenant la politique de Laval et se positionnant en faveur du régime de Vichy, la publication du Moniteur du Puy-de-Dôme sera suspendue le 27 août en 1944 pour ne jamais reparaître.

Dates d'existence

3 mai 1856 – 27 août 1944.
Voir dans descriptif les causes de sa disparition.

Période numérisée

4 numéros à consulter : 5 mai 1856 - 9 mai 1900 - 22 mai 1942 - 31 juillet 1944

Périodicité

Quotidien (sauf le dimanche)

Éditeur/Imprimeur

Fondateurs : Hubler et Tourette. Imprimerie de Gabriel Mont-Louis, qui deviendra seul propriétaire du journal le 9 janvier 1869. Rédacteur en chef, Reynard et gérant Delhorme. A la mort de Mont-Louis en 1910, son gendre Joseph Dard assume la direction du journal à la tête d’une société anonyme. Par la Suite Pierre Laval en 1927 devient actionnaire majoritaire (90%).

Zone de diffusion

Il s’agit de l’édition du Puy de Dôme.
Il existe des éditions consacrées à Clermont-Ferrand, au Puy-de-Dôme, à l’Allier et une autre destinée à la Loire, à la Corrèze et aux autres départements du Massif Central.

Département

63