Notice

Le Réveil de l'Ain
Complément d'information

Le Patriote de l'Ain puis Le Reveil de l’Ain puis L’Echo de l’Ain puis L’Echo de la République puis L’Abeille du Bugey et du Pays de Gex.

En 1835, Adolphe Thiers accorde, moyennant 1800 francs, un brevet d’imprimeur à Auguste Arène de Nantua. Le premier journal créé fut l’hebdomadaire Crieur public (1835 à octobre 1839).Le Patriote de l'Ain (octobre 1839 à octobre 1840) est lancé par le comte Abel de Moyria-Maillat. Il exposa, sous la Monarchie de Juillet, des doctrines politiques et commenta les grands événements. En 1840, Francisque Bouvet, le combatif républicain, fonde avec l’avocat Rossand Le Reveil de l’Ain (décembre 1843 à avril 1847). Anticlérical et hostile au régime, Bouvet subit deux procès et finit par se retirer. Il est remplacé en 1846, par Elisée Lecomte. Quand ce dernier s’installe à Lyon, Auguste Arène fonde L’Echo de l’Ain (avril 1847 à mars 1848). Cette feuille, poursuivie par la législation répressive, paraît irrégulièrement pendant ses onze mois d’existence. Le 11 mars le titre devient L’Echo de la République (mars 1848 à juin 1849). Peu favorable au prince Louis-Napoléon, le journal est suspendu le 31 mars 1849 et Arène obligé de s’exiler à Genève. Au moment du Coup d’Etat, le département reste passif, mais grâce à sa ténacité, Auguste Arène, le 15 janvier 1853, imprime L’Abeille du Bugey et du Pays de Gex (janvier 1853 à juin 1944). En renonçant à la politique, il ne se préoccupera que d’économie régionale et d’histoire locale. En septembre 1944 le tirage était de 2500 exemplaires avec une clientèle essentiellement paysanne. L’Abeille a cessé de paraître le 4 juin 1944. Aucun journal ne l’a remplacé. Le journal a interdiction de paraître en application de l’arrêté du Commissariat régional de la République à Lyon du 3 septembre 1944. Voici l’avis de la direction régionale sur l’attitude du journal pendant l’occupation : « propagande anti-alliée, contre la Résistance et la dissidence ». Les locaux et l’imprimerie sont inoccupés, et ont fait l’objet d’une mesure de séquestre judiciaire par application du décret du 23 novembre 1944.

Dates d'existence

1843-1847

Période numérisée

1843 (3 décembre) - 1847 (13 avril)

Périodicité

Hebdomadaire ; bihebdomadaire (30 novembre 1845-13 avril 1847).

Contributeurs célèbres

Gérant, C.-H. Rossat (3 décembre 1843-14 avril 1844) ; le propriétaire-gérant, F. Bouvet (21 avril 1844-25 décembre 1845) ; le rédacteur-gérant : Élisée Lecomte (4 janvier-19 février 1846) ; le directeur-gérant : Élisée Lecomte (21 février 1846-13 avril 1847).

Zone de diffusion

Ain

Établissements conservant les exemplaires papier

Archives départementales de l'Ain.

Département

01