Icon section
separator

Flashbacks du patrimoine - Saison 1

Le regard des écrivains d'aujourd'hui sur le patrimoine d'hier
Chaque mois, un nouveau podcast

Le concept

Pour chaque Flashback, un auteur contemporain visite les fonds patrimoniaux d'une bibliothèque. À partir de ses découvertes, il écrit un texte inédit leur faisant écho. Ce texte est ensuite lu par un comédien et mis en ligne sur Lectura+ au format audio.
En 2017, huit collaborations avec des auteurs ont été mises en place pour la rédaction de textes littéraires inédits. Et quatre comédiens ont, par leur interprétation singulière, assuré la mise en voix de ces textes.
Partez à la découverte de documents rares et précieux, guidés par la plume des auteurs et par la voix des comédiens que nous avons choisis.

Une expérimentation numérique


Lectura +, portail du patrimoine écrit et graphique en Auvergne-Rhône-Alpes tisse ainsi les maillons d'un lab en ligne propre à l'expérimentation culturelle pour la valorisation du patrimoine auprès de tous les territoires, tous les publics et sous de multiples formes tel que le contenu audio.

 

Flashback 7 - De la Fête de Jérôme Leroy

Auteur : Jérôme Leroy.

Lecture : Gislaine Drahy.
Bibliothèque partenaire : Réseau de lecture publique, Médiathèque Élisabeth et Roger Vailland de Bourg-en-Bresse.
Documents patrimoniaux à l'origine de cette création
:
manuscrit original de l’œuvre La Fête de Roger Vailland.
Fonds Roger Vailland.

Enregistrement : GMVL - Clément Delpouve.


Pour en savoir plus sur Roger Vailland, consultez également l’exposition virtuelle réalisée par la Médiathèque Élisabeth et Roger Vailland de Bourg-en-Bresse : http://www.lectura.plus/878-expositions-virtuelles.html#anchor6415

Jérôme Leroy, Roger Vailland et la Médiathèque de Bourg-en-Bresse

Il y a de cela environ un an, en octobre 2016, Jérôme Leroy, auteur de romans noirs, Prix Quai du Polar 2015, Prix Rive Gauche 2017 notamment, passait une journée à la médiathèque Élisabeth et Roger Vailland à Bourg-en-Bresse pour prendre des notes sur un  roman de Roger Vailland, roman qu’il affectionne particulièrement, La Fête, publiée aux éditions Gallimard en 1960. La Fête est l’avant-dernier roman de Vailland, décédé en 1965. Le personnage principal, Duc, est un écrivain qui à travers une rencontre fulgurante de trois jours, sensuelle et sexuelle avec une jeune femme, redécouvre la puissance du désir et la force de création.

C’est au contact du manuscrit original, sous forme de six cahiers d’écolier à spirale que Jérôme Leroy a touché la part intime de l’écrivain, son écriture, dans tous les sens du terme.

Les manuscrits et tapuscrits numérisés de l’œuvre de Roger Vailland sont accessibles ici : http://www.bourgendoc.fr/gsdl/cntgfnrv.

Photographie. Jérôme Leroy et Anne Autissier consultant le manuscrit de Roger Vailland conservé à la Médiathèque de Bourg-en-Bresse.<br>
Photographie. Jérôme Leroy et Anne Autissier consultant le manuscrit de Roger Vailland conservé à la Médiathèque de Bourg-en-Bresse.
Photographie. Jérôme Leroy consultant le fonds
Roger Vailland de la Médiathèque de Bourg-en-Bresse.
Photographie. Jérôme Leroy consultant le fonds Roger Vailland de la Médiathèque de Bourg-en-Bresse.

 

Flashback 6 - La route de Harar de Carine Fernandez

Auteur : Carine Fernandez.

Lecture : Christian Scelles.
Bibliothèque partenaire : Médiathèque Jean-Jacques Rousseau de Chambéry.
Documents patrimoniaux à l'origine de cette création
: cartes manuscrites sur papier calque du Voyage de Mr Borelli.
Archives du cartographe Lannoy de Bissy, 1844-1906 : documents cartographiques utilisés pour établir la carte d'Afrique à 1:2 000 000.
Copiées sur Ethiopie méridionale. Journal de mon voyage aux pays Amhara, Orono et Sidama / Jules Borelli.
Fonds Lannoy de Bissy.

Enregistrement : GMVL - Clément Delpouve.

Quelques explications sur les archives de Lannoy de Bissy

Le cartographe Richard de Régnauld de Lannoy de Bissy (1844-1906) est l’auteur de la première carte générale détaillée du continent africain, œuvre majeure pour l’histoire de l’exploration de l’Afrique à la fin du 19e siècle.
Disposer d’une carte générale d’Afrique suffisamment vaste pour contenir tous les itinéraires des explorateurs : tel est le projet que nourrit le commandant Lannoy de Bissy, officier du Génie à son retour en France, après une campagne en Algérie en 1873.
En quelques années, il rassemble une documentation considérable et noue de solides relations avec les milieux géographiques de la capitale, notamment la Société de géographie. Il envisage une carte à 1:2 000 000 en 63 feuilles qui, assemblées, formeraient un document de 4,20 m de haut sur 4 m de large. En 1888, après 14 années de travail, la carte est achevée.
Afin de mener à son terme cette œuvre de compilation gigantesque, Lannoy de Bissy tisse un réseau de correspondants français et étrangers : explorateurs, cartographes, directeurs de revues géographiques, bibliothécaires et secrétaires des sociétés de géographie, collectant ainsi une masse documentaire impressionnante.
C’est toute cette documentation (correspondances, minutes, bulletins de mission, épreuves préparatoires, cartes annotées, etc.), témoignage majeur de l’histoire cartographique de l’Afrique, qui est réunie à la Médiathèque de Chambéry.
Parmi ces différents correspondants, se trouve l’explorateur Jules Borelli, compagnon de route d’Arthur Rimbaud en Éthiopie. C’est son journal que Lannoy de Bissy a utilisé pour tracer itinéraire et informations de terrain sur sa propre carte.

Consulter les archives et les cartes de Lannoy de Bissy en ligne en cliquant ici.

Pour éclairer la réalisation de ce projet Carine Fernandez répond à nos questions. Écoutez ses réponses [ci-dessous] :



 

Flashback 5 - Un tout petit pichet en terre cuite d'Emmanuelle Pagano

Auteur : Emmanuelle Pagano.

Lecture : Claire Terral.
Bibliothèque partenaire : Médiathèque de Valence.
Documents patrimoniaux à l'origine de cette création
:
  • Recherches sur les hommages en Dauphiné, la seigneurie de Pisançon et la seigneurie de Triors, par M. Ulysse Chevalier, Grenoble, imprimerie de Prudhomme, rue Lafayette, 14, 1868
  • Carte postale, environs de Romans, château de Triors, 1906 ?
  • Livrets : « Monastère Notre-Dame de Triors », imprimé à Poitiers, 1er trimestre 1985 et « L'abbaye Notre-Dame de Triors », éditions Gaud, années 2000 (date précise?)

Enregistrement : GMVL - Clément Delpouve.
Consulter ci-dessous un extrait de l'ouvrage d'Ulysse Chevalier, Recherches sur les hommages en Dauphiné, la seigneurie de Pisançon et la seigneurie de Triors, 1868 :

Pour éclairer la réalisation de ce projet Emmanuelle Pagano répond à nos questions. Écoutez ses réponses [ci-dessous] :


 

Flashback 4 - Un Oiseleur de Lionel Bourg

Auteur : Lionel Bourg.

Lecture : Claire Terral.
Bibliothèque partenaire : Médiathèque de Tarentaize.
Documents patrimoniaux à l'origine de cette création
:
  • Une grande figure du symbolisme, Charles Morice, le poète et l’homme, Louis Lefebvre, d’après des documents et des manuscrits inédits, orné d’un portrait (Paris, Librairie académique Perrin et Cie, 1926, collection « Les contemporains d’hier »).
  • Un théoricien du Symbolisme, Charles Morice, Paul Delsemme, ouvrage publié avec le concours du Fonds National de la Recherche scientifique de Belgique, Paris, Librairie Nizet, 1958.
  • Lettres inédites à Charles Morice, de Paul Verlaine, publiées et annotées par Georges Zayed, professeur à l’Université d’Alexandrie, ouvrage orné de portraits, de photographies et de reproductions des manuscrits originaux, Genève, Librairie Droz, collection « Textes littéraires français », 1964.

Enregistrement : GMVL - Clément Delpouve.
<p style="margin-bottom: 0cm" lang="zxx">Lettre manuscrite de Paul Verlaine à Charles Morice. Février
1885.</p><p style="margin-bottom: 0cm" lang="zxx">© Médiathèque de Tarentaize.<br></p>

Lettre manuscrite de Paul Verlaine à Charles Morice. Février 1885.

© Médiathèque de Tarentaize.


Quelques explications sur les ouvrages consacrés à Charles Morice :

"Dans la pléiade du symbolisme, quand l'éloignement distribuera avec équité la lumière, le nom de Charles Morice brillera, soyez-en sûr, hautement". Lucien Maury : Charles Morice, prosateur symboliste, La revue bleue, 24 mai 1913.

Il est curieux de constater qu'aucun hommage public n'a été rendu par sa ville à Charles Morice, écrivain, poète et essayiste, premier biographe de Verlaine et l'un de ses principaux thuriféraires, né à Saint-Étienne au 13 rue de la Paix, le 15 mai 1860. Comme si la postérité s'était refusée à ce compagnon de route du "poète maudit" dont les livres, articles et fascicules sont devenus fort rares.
Rendons-nous à la médiathèque Tarentaize - Saint-Étienne pour découvrir qui était Charles Morice. Dans le magasin général, réservé aux agents de la médiathèque, trois ouvrages dans le fonds semi-patrimonial.


Louis Lefebvre dans une importante étude publiée en 1926 s'emploie à rendre sa juste place à cette figure méconnue du symbolisme : "ce grand producteur a vécu pauvre et lorsque, après sa mort, ont paru successivement la délicieuse Quincaille et l'admirable Rideau de pourpre, ce fut le silence presque  total : Le Rideau de pourpre, oeuvre de toute une vie ; Le Rideau de pourpre, attendu par les poètes depuis trente ans ; Le Rideau de pourpre, où il n'est pas possible qu'un poète ne reconnaisse un art exceptionnel,... " (extrait de Une grande figure du symbolisme, Charles Morice, le poète et l'homme, Louis Lefebvre).
 

Trente-deux ans plus tard, Paul Delsemme essaye à son tour de déchiffrer le mystère de cette existence tourmentée, considérant l'étude de son prédécesseur inachevée, s'appuyant notamment sur des sources inexploitées et des témoignages inédits.


Enfin, les 42 lettres inédites rassemblées et publiées en 1964 par Georges Zayed, docteur ès lettres, professeur à l'université d'Alexandrie, nous apprennent beaucoup4  , d'une part pour la connaissance de la vie et de l'oeuvre de Pauvre Lelian (anagramme de Paul Verlaine lui-même) dans une période difficile et agitée (1882-1891), d'autre part sur l'amitié et le dévouement de Morice à son égard.

Pour éclairer la réalisation de ce projet Lionel Bourg répond à nos questions. Écoutez ses réponses [ci-dessous] :


 

Flashback 3 - La Messe d'or de Christian Chavassieux

Auteur : Christian Chavassieux.

Lecture : Gislaine Drahy.
Bibliothèque partenaire : Médiathèque de Roanne.
Document patrimonial à l'origine de cette création
: Balet comique de la Royne, faict aux nopces de Monsieur le Duc de Joyeuse & madamoyselle de Vaudemont sa sœur. Par Baltasar de Beavioyevlx, valet de chambre du Roy, & de la Royne sa mere (Paris, 1582).

Enregistrement : GMVL - Clément Delpouve.

Quelques explications sur le Balet de la Royne (1582) :

À l’occasion du mariage de sa demi-sœur, Marguerite de Lorraine avec le duc de Joyeuse, Louise, épouse du roi Henri 3, commande à Balthazar de Beaujoyeulx, violoniste et chorégraphe d’origine italienne (1535-1589) ce Ballet comique de la reine. Elle l’interprète accompagnée de 40 courtisans et musiciens professionnels le 15 octobre 1581, au Louvre. Sur une musique de Jacques Salmon et Girard de Beaulieu, des textes de Nicolas Filleul de La Chesnaye et des décors et costumes de Jacques Patin, ce ballet allégorique conte les maléfices de la magicienne Circé. Inspiré de la mythologie grecque, il ne cache pas ses visées politiques : affirmer à l’étranger la grandeur et la richesse du royaume de France malgré une noblesse divisée par les luttes religieuses.

Premier ouvrage consacré à un ballet de Cour - spectacle mêlant déclamation, chant, musique, danse et scénographie - il est édité à Paris en 1582 par Adrian Le Roy, Robert Ballard & Mamert Patisson. Comme l’attestent ses ex-libris, l’exemplaire roannais provient de la bibliothèque de Bernard Pupier (1587), magistrat du Forez puis avocat au Parlement de Paris qui le donna probablement aux Minimes de Roanne. Il rejoint les collections de la bibliothèque lors des confiscations révolutionnaires.

Pour éclairer la réalisation de ce projet Christian Chavassieux répond à nos questions. Écoutez ses réponses [ci-dessous] :

Feuilleter également en intégralité l'exemplaire numérisé de Gallica [ci-dessous] :


 

Flashback 2 - Le goût des panoramas d'Alexis Jenni

Auteur : Alexis Jenni.

Lecture :  Romain Christopher Blanchard.
Bibliothèque partenaire : Bibliothèque municipale de Lyon.
Document patrimonial à l'origine de cette création
: photographie panoramique de Lyon, de Jean-François Armbruster (1869).

Enregistrement : GMVL - Clément Delpouve.


Quelques explications sur la photographie panoramique de Jean-François Armbruster (1869)

Cette vue panoramique de Lyon, sur près de 360°, a été réalisée en 1869 par le photographe, peintre et dessinateur Jean-François Armbruster (1832-1912).
Elle se compose de treize clichés pris depuis la colline de la Croix-Rousse, un jour d’été à une demi-heure d’intervalle. Ce document constitue un témoignage très intéressant sur la ville de Lyon à la fin du Second Empire, qui fut marqué par de nombreux aménagements urbanistiques, et à la charnière de la première et de la deuxième révolution industrielle.

Pour aller plus loin, vous pouvez également lire l'article "Lyon à 350 degrés" de La Ficelle (journal mensuel gratuit distribué à Lyon) du 27 avril 2017  en suivant ce lien.

Pour éclairer la réalisation de ce projet Alexis Jenni répond à nos questions. Écoutez ses réponses [ci-dessous] :


 

Flashback 1 - Lettre en écho à History of the indian tribes of North America de Thomas Mc Kenney par Vivianne Perret


Auteur : Vivianne Perret.

Lecture :  Romain Christopher Blanchard.
Bibliothèque partenaire : Bibliothèque municipale de Grenoble.
Fonds utilisé : Fonds ancien.
Document patrimonial à l'origine de cette création
:
Thomas L. Mac Kenney,
History of the Indian tribes of North America, with biographical sketches and anecdotes of the principal chiefs…
London, J.-M. Campbell, (Philadelphia, Edward C. Biddle), 1834-1844.
3 volumes. In-folio.
Origine : Bibliothèque municipale de Grenoble, H.85 Rés.

Enregistrement : GMVL - Clément Delpouve.

Pour vivre l'expérience pleinement : écoutez le podcast ci-dessus et admirez en même temps les images de History of the Indian tribes of North America dont s'est inspirée Vivianne Perret.

Quelques explications sur l’œuvre History of the Indian tribes of North America de Thomas L. McKenney

Pour éclairer la réalisation de ce projet Vivianne Perret répond à nos questions. Écoutez ses réponses [ci-dessous] :

On doit au colonel Mc Kenney, surintendant aux affaires indiennes à Washington, d’avoir dressé dès 1821 le portrait écrit des principaux chefs indiens rencontrés à l’occasion de négociation de traités avec le gouvernement fédéral. Dans la plupart des cas, ces chefs ont été peints à l’huile par Charles Bird King, artiste réputé pour sa capacité à rendre les traits et la personnalité de ses modèles.
Mc Kenney conçut alors l’idée d’une curieuse et précieuse collection : des biographies de ces chefs, rédigées par James Hall, agrémentées de récits et d’anecdotes, et accompagnées de leurs portraits, lithographiés d’après les tableaux de King.
Publiée en livraisons, cette histoire des tribus indiennes d’Amérique du Nord toucha 1.250 souscripteurs.

Feuilleter également en intégralité l'exemplaire numérisé de la California Digital Library sur archive.org [ci-dessous] :


 

Flashback 8


À écouter en ligne dès le mois de novembre. Patience... !

Christian Chavassieux
à la Médiathèque de Roanne
Vivianne Perret<br>© Fred Olmo
Vivianne Perret
© Fred Olmo
Alexis Jenni<br>© L'Iconoclaste<br>
Alexis Jenni
© L'Iconoclaste
Christian Chavassieux<br>© Frédéric Rizzi
Christian Chavassieux
© Frédéric Rizzi
Lionel Bourg<br><span class="irc_su" dir="ltr" style="text-align: left;">© Lionel Bourg<br></span>
Lionel Bourg
© Lionel Bourg
Emmanuelle Pagano
à la Médiathèque de Valence
Jérôme Leroy
à la Médiathèque Élisabeth et Roger Vailland de
Bourg-en-Bresse
Virginie Ollagnier
à la Médiathèque Bonlieu d'Annecy
Emmanuelle Pagano<br>
Emmanuelle Pagano
Carine Fernandez<br>© Collection privée
Carine Fernandez
© Collection privée
<span class="irc_su" dir="ltr" style="text-align: left;">Jérôme Leroy<br>© C.Helie</span>
Jérôme Leroy
© C.Helie
Virginie Ollagnier<br><span class="irc_su" dir="ltr" style="text-align: left;">© Olivier Jouvray<br></span>
Virginie Ollagnier
© Olivier Jouvray

Gislaine Drahy
du Théâtre Narration
Romain Christopher Blanchard
du Conservatoire supérieur de musique et de danse de Lyon
Claire Terral
comédienne
Christian Scelles
comédien
Gislaine Drahy<br>© Emile Zeizig
Gislaine Drahy
© Emile Zeizig
Romain Blanchard<br>© Maud Roudier<br>
Romain Blanchard
© Maud Roudier
Claire Terral<br>
Claire Terral
Christian Scelles<br>
Christian Scelles