Icon section
separator

Médiathèque Jean-Jacques Rousseau de Chambéry

Bibliothèque municipale

Présentation

La bibliothèque municipale de Chambéry a été fondée en 1783, grâce au legs de l’abbé de Mellarède. Elle s'est enrichie des fonds des séminaires de Savoie après la séparation de l'Église et de l'État. Conservant le plus important fonds patrimonial de Savoie et de Haute-Savoie, elle a acquis le statut de bibliothèque municipale classée en 1972.
La médiathèque Jean-Jacques Rousseau (7500 m²), au carré Curial, en plein centre-ville, a été conçue en 1992 par l'architecte suisse Aurelio Galfetti. Elle héberge les collections patrimoniales. La bibliothèque Georges Brassens (1400 m²), dans le quartier de Chambéry-le-Haut, a été reconstruite en 2001. Le service hors les murs de la « Bibliothèque Voyageuse » complète le réseau de lecture publique.

Les fonds patrimoniaux

Le fonds ancien est de type encyclopédique, avec pour points forts l’histoire des États de Savoie et les Alpes, le droit sarde, l’histoire des sciences et des techniques (astronomie, médecine, sciences naturelles, la géographie et la cartographie, les éditions italiennes). Nombre des ouvrages conservés à Chambéry sont rares : la Savoie n’ayant été rattachée à la France qu’en 1860, il n’y a pas eu de dépôt légal à la Bibliothèque nationale avant cette date. Conservant le plus important fonds patrimonial de Savoie et de Haute-Savoie, la Bibliothèque municipale a acquis le statut de bibliothèque municipale classée en 1972.

Les origines avec le fonds Perpéchon

Les origines du fonds ancien, conservé à la médiathèque Jean-Jacques Rousseau se situent au xviiie siècle. En 1780, l’Abbé Amédée Philibert de Mellarède lègue sa bibliothèque, héritée de son père et enrichie de ses propres achats, à la ville de Chambéry, à la condition qu’elle crée une bibliothèque ouverte au public, ce qui est réalisé en 1783. Ce don se compose de 5 000 volumes issus de sa collection de livres et de son cabinet d’histoire naturelle.

La bibliothèque du collège des Jésuites et le fonds des Séminaires

La bibliothèque s’enrichit ensuite, grâce à l’achat de livres, aux dons, mais surtout grâce à l’acquisition du fonds de la bibliothèque des Jésuites vers 1885. Les collections jésuites versées à la bibliothèque sont composées d’environ 6 000 titres et 3 000 cartes géographiques. En 1909, enfin, l’État dépose à la Bibliothèque des livres confisqués aux Séminaires de Savoie (Chambéry, Moûtiers, Saint Jean de Maurienne), suite à la loi de séparation de l’Eglise et de l’État.

Le fonds régional Savoie

Le fonds régional a été créé au cours des années 1960. Comme la plupart des anciennes capitales provinciales, Chambéry s’est donné pour mission de sauvegarder le patrimoine documentaire de la région. Il vise à collecter de façon exhaustive tout document dont le contenu intéresse la Savoie, la Haute-Savoie ou les territoires ayant appartenu aux Etats de Savoie.

Les fonds iconographiques

La médiathèque conserve également une riche collection d’images, composée d’estampes, d’affiches, de cartes postales et de cartes géographiques, dont le fonds du cartographe de l’Afrique Lannoy de Bissy (1844-1906), légué en 1951.