Icon section
separator

Archives départementales de l'Ardèche

Présentation

A la Révolution française, les assemblées provinciales et administrations royales sont supprimées. L'Assemblée Constituante, en 1790, divise la France en 83 départements, dont celui des Sources de la Loire ou Pays du Vivarais qui prend finalement le nom de département de l'Ardèche. En 1791, le Directoire du département ordonne le transfert à Privas, des archives des anciens Etats du Vivarais.


Gardiennes de la mémoire locale et collective, les Archives départementales de l'Ardèche exercent les missions définies par le code du patrimoine et le code général des collectivités territoriales : collecte, classement, conservation et communication.


Environ 21000 mètres linéaires d'archives, représentant 900 ans d'histoire, sont conservés dans les dépôts datant de 1967, agrandi par une extension en 2011.


Le service conserve aussi plusieurs dizaines de milliers de photos, cartes postales, affiches, plans, cédéroms, une bibliothèque et une collection de périodiques la plus riche du département.


La salle de lecture d’une capacité de 39 places est ouverte du lundi au jeudi.

Depuis plus de 10 ans, une politique de numérisation met en ligne des documents, tels les plans cadastraux, l'état civil et registres paroissiaux catholiques et protestants, les registres de notaires, les fiches matricules de soldats Ardéchois, la documentation hypothécaire, l’enregistrement, les recensements de population, l’encyclopédie de l’Ardèche par Albin Mazon, des cartes postales de communes ardéchoises, et une partie de la presse locale sur notre site http://archives.ardeche.fr/.


Les Archives Départementales présentent chaque année une ou plusieurs expositions réalisées par ses soins ou en partenariat avec des organismes extérieurs, visites libres du lundi au vendredi.