Icon section
separator

Archives Municipales et Métropolitaines de Grenoble (AMMG)

Archives municipales et métropolitaines


Archives Municipales et Métropolitaines de Grenoble (AMMG) Logo des Archives Municipales et Métropolitaines de Grenoble. ©Ville de Grenoble.

Présentation

Les Archives Municipales et Métropolitaines de Grenoble possèdent des documents produits et reçus par les services de la Ville et de l’intercommunalité dans le cadre de leurs activités respectives. Elles conservent plus de 6 kilomètres linéaires de documents, sur tous supports, répartis sur 4 sites de conservation et communicables en salle de lecture à l’Hôtel de Ville de Grenoble.

Les fonds

  • Les archives anciennes ( De 13e siècle à 1789).

Parmi les pièces remarquables figurent les cartulaires (papier ou parchemins, registres ou rouleaux avec sceaux), dont le "livre de la Chaîne" (1282), mais aussi les délibérations consulaires depuis 1492, rôles d'imposition depuis 1382, comptes depuis 1363, registres paroissiaux depuis 1543, terriers et rôles de population. Le lecteur trouvera également une belle correspondance avec une collection d'autographes, des dossiers thématiques relatifs aux procédures, aux bâtiments, aux remparts, aux élections consulaires, aux protestants, au Drac et à l'Isère.


  • Les archives modernes ( De 1790 à 1975).

Les pièces plus nombreuses et variées pour cette période sont des documents administratifs devenus des sources historiques : finances communales, gestion du parc immobilier ; état civil, économie,  cadastre, armée, police,  élections, enseignement, cultes, bienfaisance et autorisations de voirie viennent compléter cet ensemble.


  • Les archives contemporaines ( De 1976 à nos jours).

Produites sur des supports variés, elles reflètent l'évolution des compétences et domaines d'intervention des services (Ville et Métropole) et des autres organismes participant à l’action publique (sociétés d'économie mixte, Agence d'Urbanisme de la Région Grenobloise, régie foncière...).  Les dossiers d’aménagement urbain, les dossiers de personnel et ceux concernant les administrés, la vie économique, culturelle, éducative et sociale enrichissent continuellement le fonds.


A cela s’ajoutent :


  • Les documents iconographiques.

Affiches, cartes et plans, cartes postales, photographies viennent compléter les pièces écrites. Le lecteur est invité à découvrir le plan de la ville avec ses fortifications de 1691, la tour d'orientation de l'exposition de 1925, les planches cadastrales de 1810 et 1864, des dessins de façades, des cartes postales des vieux quartiers, des affiches sur la vie politique, quotidienne et administrative.


  • Les fonds privés.
Ils proviennent de dons, d'achats ou de dépôts faits par des particuliers, associations ou autres comme la Maison de la Culture, Samuel Chabert, l'entreprise Val Isère, le syndicat CGT ou l'Association Générale des Etudiants de Grenoble.


  • Et la bibliothèque d’Archives.

Le fonds est composé de près de 3000 ouvrages et d’une soixantaine de titres de périodiques d'intérêt local et régional, d'usuels et d'outils d'aide à la recherche consultables en salle de lecture.


En tant que bibliothèque associée au réseau des bibliothèques de Grenoble, ce fonds apparait dans le catalogue en ligne http://www.bm-grenoble.fr/ (lien url).