Icon section
separator

Andy Warhol Ephemera

Exposition au Musée de l'Imprimerie et de la Communication graphique de Lyon.


Andy Warhol Ephemera Visuel de l'affiche de l'exposition Andy Warhol Ephemera. ©Musée de l'Imprimerie et de la communication graphique, Lyon.

Présentation

Le musée de l’Imprimerie et de la Communication graphique présente du 28 mars au 16 septembre 2018 l’exposition Andy Warhol Ephemera, sélection d’œuvres graphiques commerciales et publicitaires de l’artiste new-yorkais, maître du pop art. Ces documents montrés pour la première fois en Europe (pour l’immense majorité) proviennent de la riche collection  du Montréalais Paul Maréchal, collectionneur, conservateur de la collection de la Power Corporation du Canada, professeur à l’UQAM (Université du Québec à Montréal), conférencier et déjà auteur de quatre catalogues sur Warhol.

«Warhol a probablement été l’artiste qui a abordé le plus grand nombre de thèmes et de sujets au fil d’une production étonnamment  variée », note Paul Maréchal. 
Très prolifique, il aura été un créateur protéiforme, travaillant sur papier,  toile, tissu, ordinateur, télécopieur et choisissant des supports extrêmement différents : couvertures de livre,  magazines, pochette de disque, vidéo  musicale, affiche publicitaire,  étiquettes de vin, vêtements, sacs de courses, papiers peints, montre-bracelet, carte postale, cartes de Noël, papier monnaie, autant de réalisations avec lesquelles Warhol a montré  la voie aux artistes des générations suivantes... Pour Warhol, qui ne fait  aucune distinction entre beaux-arts et art commercial, toutes les techniques et les supports sont légitimes, pourvu que l’œuvre soit pertinente.

Le titre de l’exposition fait référence  à un domaine qui s’impose aujourd’hui, mais depuis peu, dans  les musées et les bibliothèques : l’imprimé éphémère. Celui que l'on rapporte de voyages lorsque l'on collectionne sur place menus de restaurants, billets d’entrée de musées, étiquette de vin dont on garde un bon souvenir, etc. Ce sont les imprimés de tous les jours dans leur très grande diversité, du prospectus à l’affiche, de l’invitation au faire-part de naissance et au ticket de métro. Souvent liés à l’industrie et au commerce, baptisés autrefois  « vieux  papiers »,  « vieilles images »,  « bilboquets »,  « travaux  de ville », ces productions ont été souvent considérées comme superflues,  impures, vouées à la destruction. Au grand jamais on ne les aurait jugées dignes de figurer tout près du livre et de l’estampe, nobles témoins de  la chaîne graphique. 

Parcours d'exposition

10 zones d’expositions jalonnent  le parcours, construites autour d’une « œuvre-emblème »  positionnée  en haut à gauche de la zone et particulièrement mise en avant. Autour de chaque  « œuvre-emblème »,  sont placés sept à dix documents venant des collections de Paul Maréchal ainsi que quelques photographies représentant l’artiste, souvent au travail, et plusieurs documents issus des fonds d’imprimés éphémères du Musée. Le choix des œuvres et documents à accrocher s’est fait sous la forme d’un atlas relationnel (couleurs, thématiques, époques proches, liaisons techniques ou visuelles). 

Informations pratiques

Du 23 mars 2018 au 16 septembre 2018 au Musée de l'Imprimerie et de la Communication graphique de Lyon.

Tarifs :
  • Plein tarif : entre 6 euros et 8 euros (en période d'exposition)
  • Tarif réduit : entre 4 euros et 6 euros (en période d'exposition).

Horaires :

Du mercredi au dimanche, de 10h30 à 18h (fermeture de la billetterie à 17h30).

Retrouvez tous les tarifs et les horaires sur le site du musée de l'Imprimerie et de la communication graphique (lien url).