Icon section
separator

Devoirs de vacances aux Archives de l'Isère

Cet été,  participez à l'identification de documents administratifs isérois et aidez les Archives départementales à compléter leurs fonds.


Devoirs de vacances aux Archives de l'Isère Extrait du Plan n°4, 1Fi678, "La Coste (1771)". Archives départementales de l'Isère
En 2018, pour la troisième année consécutive, les Archives départementales de l'Isère proposent des vacances studieuses ! Au cours de tris et de classements, les archivistes ont trouvé des documents difficiles à analyser, mais potentiellement très intéressants. Pour mieux connaître ces documents, les Archives font appel aux internautes pour les aider à identifier listes électorales ou encore cartes et plans.

Les mystérieuses listes électorales : des électeurs isérois des années 1850... mais de quelle commune ?!

À l'occasion du reconditionnement du fonds du Parlement de Grenoble (Archives départementales de l'Isère, série B), un important nombre de listes électorales, datant très majoritairement des années 1852, 1855, 1857 et 1858, ont pu être reconstituées. Issues de la collection préfectorale, ces listes de validité annuelle avaient été considérées (vers 1860/1864) d'intérêt administratif et historique nul, et leurs feuilles découpées, pliées en deux et remployées comme chemises, pour isoler par mois les arrêts du Parlement en liasses. Ces mêmes listes apparaissent aujourd'hui précieuses, notamment faute de conservation, dans le fonds de la Préfecture de l'Isère, des recensements communaux quinquennaux antérieurs à 1896. Elles permettent de connaître, à des dates équivalentes à celles des recensements de 1851 et 1856, commune par commune, la population masculine majeure (âgée de plus de 21 ans).

Certaines listes, sans en-tête ni paraphe final du maire, ni indication de rue ou lieu-dit, restent difficiles à attribuer à une commune - ou du moins à le faire sans enquête.

Plusieurs internautes en ont, en 2016 et 2017, rattaché sûrement six à leur commune. Devant cette efficacité, une nouvelle salve a été soumise à la sagacité des internautes durant le mois de juillet 2018.

Beaucoup d'entre eux ont essayé et réussi ; quatre ont trouvé les six communes : il s'agissait de Jardin, Prébois, Montferrat, Saint-Pierre-d'Entremont, Saint-Michel-de-Saint-Geoirs et Tèche-et-Beaulieu.

Les listes à dater

Les archives sollicitent de nouveau les internautes pour dater les documents, en particulier les listes 2, 3 et 5 :


  • Liste 2 (Prébois) : pas 1857 (liste conservée aux ADI) mais 1852 ? 1855 ? 1858 ?
  • Liste 3 (Montferrat) : pas 1857  (liste conservée aux ADI) mais 1852 ? 1855 ? 1858 ?
  • Liste 5 (Saint-Michel-de-Saint-Geoirs) : pas 1855 ni 1857 (listes conservées  aux ADI, même incomplètes) mais 1852 ? 1858 ?

Détail des listes :


  • Liste 1 (2 vues). - Il s'agit du premier feuillet (lettres A à D seulement, n° 1-48) de la liste électorale, pour l'année 1858, d'une commune déjà importante : on y compte des artisans et commerçants nombreux et variés. La mention au crayon « 1775 mai, 3 » ne doit pas être prise en compte pour la lecture du document (il s'agit d'annotations correspondant au remploi de la feuille pour isoler 3 arrêts civils du Parlement de Grenoble rendus au mois de mai 1775).
  • Liste 2 (2 vues). - Deuxième et dernier feuillet (n° 53-90) d'une liste d'émargement, sans date, d'une commune rurale. La mention « août 1650, 9 » se justifie comme précédemment et n'est pas à prendre en compte.
  • Liste 3 (8 vues). - Liste d'émargement, sans date et lacunaire de son premier feuillet, de 299 noms. Les mentions analogues à celles précédemment signalées ne doivent pas être prises en compte.
  • Liste 4 (2 vues). - Il s'agit du premier feuillet (lettres A à C seulement, n° 1-46) de la liste électorale, pour l'année 1855, d'une commune déjà importante, et proche de la frontière : on y relève plusieurs employés des douanes. La mention « 1687 février, 11 pièces » ne doit pas être prise en compte pour la lecture du document (il s'agit d'annotations correspondant au remploi de la feuille pour isoler 11 arrêts civils du Parlement de Grenoble rendus au mois de février 1687).
  • Liste 5 (3 vues). - Trois dernières pages (n° 54-133) d'une liste d'émargement, sans date, d'une commune rurale. La mention « 1771 mai, 48 » se justifie comme précédemment et n'est pas à prendre en compte.
  • Liste 6 (10 vues). - Liste d'émargement pour l'année 1852, lacunaire de son premier feuillet, de 320 noms. Les mentions analogues à celles précédemment signalées ne doivent pas être prises en compte.
Liens vers les documents à dater :

En août, retrouvez la localisation des cartes et plans

La collection des cartes et plans des Archives départementales de l'Isère contient près de 2 300 documents. La majorité est clairement identifiée mais certains mériteraient un complément d'information.

Pour le mois d'août, les Archives proposent 5 plans dont la localisation est inconnue.

Saurez-vous les identifier ?

Il s'agit de plans réalisés lors d'un contentieux, mais qui ont été séparés du dossier d'instruction. Attention ! Le territoire de l'ancienne province de Dauphiné couvrait l'actuel département de l'Isère mais aussi ceux des Hautes-Alpes et de la Drôme et le ressort du Parlement de Grenoble s'étendait à ce même territoire.
  • Plan n°1. - 1Fi675, au verso est mentionné : "Cachettières, Curvoz et les Moynes (1772)" : lien vers le Plan n°1
  • Plan n°2. - 1Fi676, au verso est mentionné : "Champetes, les Guerriers, le Clos en Vigne (1772)" : lien vers le Plan n°2
  • Plan n°3. - 1Fi677, au verso est mentionné : "La Combe au Clerc, la Rallière, la Petite Garenne (1771)" : lien vers le Plan n°3

Informations pratiques

Vous pouvez consulter et télécharger les listes et les plans sur le site des Archives départementales de l'Isère (lien url).
Vos réponses sont à envoyer par mail à l'adresse des Archives : archives-departementales@isere.fr

Source : site Internet des Archives départementales de l'Isère.